ARCHITECTURE

Les ponts, essentiels et esthétiques

En mai, votre employeur peut-il vous imposer de faire le pont ?
Je vous propose d’illustrer cette question d’actualité et ce dilemme si franco-français par une réponse positive et décalée. En Scandinavie, tous les ponts sont bons à prendre, ils sont nombreux, incroyablement esthétiques, très différents mais surtout vitaux pour le déplacement des habitants, des marchandises et des touristes.

Photos : © V. Thiebaut – Wikipédia – Alamy – Sven Magne Tunli (tunliweb.no) – AktII – DR

Öresundsbron - un tunnel de 3,5 km sous l'eau et un pont de 8 km pour relier le Danemark et la Suède

Peut être le plus impressionnant, le plus surprenant est le tunnel-pont reliant Copenhague à Malmö, mettant le Danemark et la Suède à moins d’une demi-heure. Öresundsbron, tel est son nom. 4 ans d’un chantier titanesque qui simplifie la traversée en train et en automobile. Même une série télévisée suédo-danoise en a fait le décor de son intrigue, “Bron”. Passerelles piétons, autoroute, pont ferroviaire, musée traversant, quel que soit l’itinéraire que l’on emprunte en Scandinavie, les ponts sont partout et font partie du paysage. Et quand tu arrives par les airs à Tromsø, tu es forcément impressionné par les 2 ponts reliant Tromsø au continent. Alors pourquoi ne pas valoriser par cet article, tous ces travaux de génie civil qui depuis très longtemps ont facilité la vie des norvégiens.

Høga Bro, un pont datant de 1898 reliant Flåm et Myrdal

Courbes envoutantes du pont de Storseisundet

LA ROUTE DE L’ATLANTIQUE

Et comment ne pas être sous le charme de cette route devenue mythique . “Atlanterhavsveien” est une section de 8 kilomètres de la route nationale 64. En 1984, après 6 ans de travaux, elle relie d’île en île par huit ponts, les villes d’Eide et Averoy situées dans la zone côtière de Hustadvika.

Beau programme de parc d’attractions quand vous empruntez cette route; virages serrés, toboggans, magnifiques courbes et marche arrière périlleuse en cas de croisement. L’environnement est sublime; les plages de sable blond, le bleu turquoise intense de l’océan déchiqueté par les récifs et les îles rocheuses aux couleurs ocres et un ciel bleu azur. Mais, c’est quand les conditions se déchaînent que ces paysages et les ambiances donnent toutes leurs forces et un caractère unique à ce site. Une palette de 50 nuances de gris s’offre alors à vos yeux.

Le pont de Storseisundet, réputé pour son impressionnante illusion d’optique est si abrupte qu’il donne l’impression à ceux qui s’y engagent qu’il ne mène nulle part. Il est d’ailleurs surnommée « le pont ivre ». Et par très gros temps , il faut se méfier des mauvaises surprises, quand de grandes vagues peuvent traverser la route. La route de l’Atlantique est devenue l’attraction phare de la Norvège. Elle a été élue « construction norvégienne du siècle » et les touristes s’y aventurent surtout en automne, car la mer est plus agitée et offre des sensations incroyables. La route est étroite, pas la peine de penser à s’y arrêter pour une prise vue, heureusement des parkings ont été prévus pour cela, et pour y garer les voitures des pêcheurs locaux.

Une aventure à faire au moins une fois dans sa vie ! Bonus, Il vous sera peut être possible d’apercevoir des baleines et phoques les jours de beau temps.

Les Ponts d'Hamnøy reliant des îlots dans les Lofoten

Le Pont de Fredvang depuis la montée vers Ryten

FREDVANGBROA ET HAMNØYBROA,
DEUX BELLES ROUTES DES LOFOTEN

Le Pont de Fredvang reliant le village du même nom et Ramberg nous a fortement impressionné. Le paysage est grandiose, le temps sombre et couvert apportait sa dose de mystérieux. Mais c’est en s’arrêtant après le passage du pont, que notre regard s’est porté sur les tourbillons très étranges qui brassaient l’océan à nos pieds. Nous venions de comprendre que apercevions un maelstrom, un puissant courant de marée formé par la conjonction de forts courants et de contre-courants. Nous continuons notre route pour se garer à proximité et gravir le Ryten, sommet emblématique, notre premier objectif de la journée.
Quelques heures plus tard, direction le Sud et cette route si majestueuse pour nous mener à Reine, ce village de pêcheurs. Peut être un des plus beaux panorama au monde avec ses deux ponts reliant ces villages. Mais c’est aussi en s’arrêtant après le premier pont que nous allions connaître un grand moment de notre périple, l’odeur insoutenable de la morue séchée, conservée à l’air libre, le Stockfish ! Quelques âmes sensibles ne sont même pas sorties du véhicule.

A TROMSØ,
DEUX PONTS CONSTRUISENT LA COLONNE VERTÉBRALE DE LA CITÉ

Le centre ville de Tromsø est construit sur l’île de Tromsøya, à l’est le continent, à l’ouest, l’île de Kvaløya. Tunnels et deux grands ponts relient ces 3 pôles de vie. Et quand tu quittes Tromsø en voilier pour la première fois, au passage sous Tromsøbrua, le cœur serré, tu sais que là, tu pars vers des aventures nordiques inoubliables. Sous la bénédiction de la cathédrale nordique, ce souvenir très fort de plus de 10 ans reste gravé dans ma mémoire. L’autre pont, Sandnessundbroa relie l’île de Kvaløya, l’île aux baleines à proximité de l’aéroport de Tromsø. Il parait que sur cette île, courent de nombreux troupeaux de rennes.

UNE SÉLECTION DE 12 PONTS NORVÉGIENS

KISTEFORS A JEVNAKER
UN PONT COMME MUSÉE

Un projet d’architecte tout à fait original. The Twist, qui est à la fois une galerie d’art, un pont et une sculpture, a obtenu plusieurs prix et nominations pour son design spectaculaire. Kistefos a été aménagé en 1996 sur le site d’une ancienne usine de pâte à bois. L’histoire industrielle est un leitmotiv du parc et peut être découverte dans l’usine vivante de Kistefos.
Architecte : Bjarke Ingels

en savoir +

Une galerie de musée comme pont , merveilleux hommage à dame Nature