DÉLICES

Le Gløgg, ça réchauffe !

Pour combattre le froid, réchauffer les corps et délier les langues, rien ne vaut une tasse de glögg. Boisson répandue dans toute l’Europe, Le Glögg en Suède, Gløgg en norvégien ou en danois n’est qu’une variante très nordique du vin chaud, devenu au fil des siècles une tradition régionale, un produit marketing, une attraction touristique, une institution pour certains ! Et pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir eu une éducation alsacienne, scandinave ou germanique, souvenez vous de cette réplique culte qui aura bercée plusieurs générations “ Monsieur Duss, ce qui ne va pas, c’est le planté du bâton… et pour vous récompenser, nous allons prendre un verre de vin chaud”.
Depuis, dans les stations de sports d’hiver où le vin chaud et le blanchot coulent à flot et sur les typiques marchés de Noël qui fleurissent partout, les moments conviviaux autour d’un verre de vin chaud sont appréciés de tous.
Alors en cette période de fêtes un peu troublée par la pandémie, offrons nous ce petit temps savoureux et pensons aux jours meilleurs où nous pourrons à nouveau trinquer avec nos amis.

Chacun cultive sa propre recette, et quand on remonte le temps et les traditions locales, on constate qu’il existe autant de versions que d’amateurs.

© Blossa – Wikipédia – Shutterstock – V. Thiébaut

A voir l'étiquette, c'est une bouteille d'un grand cru classé

LE GLOGG, LE VIN CHAUFFÉ SCANDINAVE

Entre le premier week-end de l’avent et Noël, les suédois consomment environ 5 millions de litres de glögg ! En Scandinavie, lorsque le héros national suédois Gustav Vasa a exprimé un grand enthousiasme pour cette boisson au vin chaud, il a également donné à celle-ci un prestige considérable. En particulier, son favori, un mélange de vin rouge, de sucre, de miel, de cannelle, de gingembre, de cardamome et de clou de girofle. Elle était considérée comme une boisson très saine contre bon nombre de maladies, en particulier pour améliorer la digestion et aider aussi contre la dépression hivernale. On peut aussi y ajouter de la vodka, de l’aquavit ou du brandy. On taira ici les doses de ces mélanges alcoolisés. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le vin chaud est devenu une tradition de Noël en Suède. La tradition a été aidée en cours de route par des hommes d’affaires entreprenants, et les fabricants de spiritueux suédois ont décidé de fournir les bouteilles de vin chaud avec des étiquettes colorées avec des pères Noël et d’autres personnages typiques et ludiques de Noël. Comme beaucoup d’autres traditions de Noël suédoises, telles que le jour de la Sainte Lucie, les poinsettias et les chèvres de paille, le vin chaud a également traversé la frontière de la Norvège.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses variétés de vin chaud – avec ou sans alcool. Notre conseil c’est de rajouter quelques touches personnelles pour la fortifier ou lui donner encore plus de caractère. A servir dans vos propres verres, tasses ou kuksa. Privilégier les contenants moyens car si le mot glögg signifie « chauffer », il est également synonyme de la couleur que prennent vos joues et vos oreilles après le deuxième verre !

Pour l’accompagner, nous vous recommandons un biscuit aux épices appelé “pepperkake”. Fidèles aux traditions germaniques et scandinaves, beaucoup de parents préparent les pepperkaker avec leurs enfants et les plus patients préparent même une maison en pain d’épices. Celle-ci est d’abord utilisée comme décoration puis mangée après Noël.

OSONS UNE RECETTE À LA VODKA

Voici la recette suédoise pour se réchauffer lors de soirées entre amis (ou en famille, mais sans alcool !) Vous pouvez mixer orange & citron et sucre et miel.
Les ingrédients pour 6 adultes, à consommer avec modération
2 bouteilles de vin rouge, 30 clous de girofle, 2 cuillères à café de cardamome (graines ou poudre), 6 bâtons de cannelle, 2 cuillères à café de gingembre en poudre, 2 citrons et 1 orange (zestes), 100 à 150 grammes de sucre, 150 grammes de miel, 5 cuillères à café de vodka.

1 – Dans une casserole, versez le vin rouge et la vodka puis tous les ingrédients en dosant les épices selon vos goûts.
2 – Faites chauffer jusqu’à frémissement, puis baissez le feu et laissez cuire pendant 15 à 20 min.
3 – Filtrez la préparation, versez dans un pichet, mélangez et goûtez. Rectifiez les épices et le sucre si besoin. D’où les quantités de sucre données ci-dessus.
4 – Dégustez sans tarder entre amis dans le salon après une journée de ski, dehors autour d’un brasero ou allongés dans un storvatt !

LA VERSION LOCALE

Un vin chaud se savoure pleinement après un tour du marché de Noël par grand froid ou après une journée dans la neige. Et si on peut y glisser un brin d’humour et faire profitez ses amis d’une bonne humeur partagée.