DÉLICES

Les irrésistibles gaufres norvégiennes

Comment ne pas succomber à la tentation d’une bonne gaufre (vaffel), car en Norvège, les gaufres, c’est quand on veut. En dessert ou en gourmandise, mais pas seulement, ici à Oslo et dans tout le pays, elles peuvent aussi se dévorer avec saucisse ou chorizo. Et les Norvégiens aiment tellement leurs gaufres qu’ils les font en forme de cœur.

© Photos : Alamy – Mills – Jonathan Larsson

IRRÉSISTIBLES

Quoi de plus réconfortant que de retrouver les “plaisirs de la table” après un effort en pleine nature, comme on le dit si bien en France. Mais en Norvège, les gaufres se dégustent partout, à la maison, dans une cabane de pêcheur, en snacking et même grâce à des moules en fonte, à l’extérieur sur un feu de bois.

A la ville, dans les cafés et restaurants, elles sont très répandues dans des établissements comme chez Jonathan Larsson où nous avons pu en goûter lors de notre dernière halte dans la capitale. Oh surprise, elles figurent également à la carte du Maaemo à Oslo, porte-étendard de la cuisine nordique, qui fut gratifié de trois étoiles au Michelin en 2019. On prétend à juste titre que les connaisseurs de gaufres sont au moins 5 millions soit autant d’habitants et qu’ils s’échangent ou commentent leurs recettes, plus ou moins fines, cœur ou carré, simples et moelleuses ou très généreuses dans les garnitures.

Citation recueillie sur le site visit.norway, le chef Esben Holmboe Bang du Maaemo déclare « Les gaufres sont tellement indissociables de l’identité et de la culture norvégiennes que nous devrions leur faire une place de choix ». Pour ce faire, il propose à sa carte, des gaufres dorées et croustillantes en forme de cœur, où il incorpore des graines fermentées et de la graisse de bœuf.

PASSONS AUX FOURNEAUX !

Utilisez un traditionnel gaufrier norvégien en fonte. Le résultat en sera meilleur et apprécié de tous. Mais il en existe des électriques, à gaz et des modèles à utiliser sur des sources de chaleur extérieures qui feront l’affaire.

Ingrédients
6 gros œufs
100 g de sucre
1 cuillère à café d’extrait de vanille
200 g de farine
1 cuillère à café de levure
1 pincée de sel
240 g de crème aigre
120 g de beurre fondu

Instructions
Etape 1.Dans un grand récipient, mélanger les œufs, le sucre et l’extrait de vanille à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à obtention d’un mélange crémeux.
Etape 2. Ajoutez la farine, la levure et le sel et continuez à mélanger.
Etape 3. Ajoutez la crème aigre et le beurre fondu jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Laissez reposer 20 minutes avant de faire cuire vos gaufres.
Etape 4. Faites chauffer votre moule à gaufres et badigeonnez de beurre fondu à l’aide d’un pinceau.
Etape 5. Versez un peu de pâte dans le moule, fermez et laissez cuire la gaufre jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Selon l’heure de la journée, servez avec tous les ingrédients qui vous feront du bien ; avec de la crème fouettée et de la confiture ou du beurre et du brunost, ce fromage à pâte brune, ou même de la saucisse.

GRAND LEXIQUE DE LA GAUFRE

Vaffel : simple gaufre
Fredagsvaffel : c’est la gaufre du vendredi, souvent dégustée au travail pour marquer la fin de la semaine.
Dugnadsvaffel : dugnad est un terme norvégien désignant les travaux bénévoles communautaires. Il peut s’agir de nettoyage de printemps des espaces extérieurs, des travaux d’entretien d’une école, d’événements organisés par les clubs sportifs des enfants, etc. Des gaufres sont alors offertes à la fin du travail accompli pour récompenser les participants et marquer l’occasion.
Kakevaffel : gâteau vertical de gaufres superposées, avec de la crème à la vanille entre chaque couche.
Pølse i vaffel : saucisse enroulée dans une gaufre, un peu comme un hot-dog, dans le comté de Østold.
Matpakkevaffel : le déjeuner à emporter est un grand classique en Norvège. Il se compose le plus souvent d’un simple sandwich, amélioré d’une gaufre.
Bålvaffel : gaufre cuite au feu de camp.

LA GAUFRE, SYMBOLE DE L’AMOUR

En plus de leur forme originale en cœur, les gaufres sont un concentré du « kos », qui, en norvégien, signifie « prendre du bon temps ». Un moment de partage apprécié de tous.
Citons visit.norway “Pour les Norvégiens qui habitent à l’étranger, à en croire la Sjømannskirken, l’église des marins norvégiens, elles incarnent le réconfort quand on a le mal du pays. Depuis plus de 150 ans, la gaufre en forme de cœur est la marque de fabrique de cette église, qui en vend chaque année plus de 30 000. Chaque église possède sa propre recette, que vous pouvez consulter ici : site officiel de la Sjømannskirkens , uniquement en norvégien.”
C’est extra, connectez vous, il y a même un mini-clip vantant leurs propres gaufres. “Certainement une idée de Jésus qui préférait multiplier les belles gaufres aux petits pains, ou celle de Marie sa mère, pour l’attendre dans l’étable”. J’arrête là, ma deuxième gaufre chantilly imbibée au rhum.

LE BON PLAN
HARALDS VAFFEL

Une belle histoire pour une initiative personnelle. La légende commence à s’écrire durant l’été 2013, lorsque Jonathan Larsson, un Suèdois venu s’installer à Oslo, a eu l’idée de vendre des gaufres depuis la fenêtre de sa chambre dans le quartier de la vieille ville. Il adorait vraiment les gaufres, et il a voulu répandre cet attachement à ses compatriotes suèdois dans la Capitale. Le mot est passé et tous les samedis et dimanches, Harald servait de délicieuses gaufres aux affamés venus de toute la ville.

Après quelques obstacles, Harald a pu transformer son nouveau passe-temps en un emploi à temps plein en 2017, lorsqu’il a ouvert un véritable magasin Haralds Vaffel à Grünerløkka. Six mois plus tard, Larsson a déménagé sa boutique à Torggata, puis en 2019 à Grünerløkka.

Larsson souhaite que la grandeur de la gaufre norvégienne soit reconnue internationalement, rivalisant même avec la célèbre gaufre belge. Son menu créatif comprend des gaufres au fromage bleu, des gaufres à la saucisse, des gaufres à la noix de coco, le «Favaffel» (inspiré du falafel) et plusieurs gaufres végétaliennes et sans gluten.

Retrouvez-le Place Olaf Ryes à Oslo !