DÉLICES

Croquez des pommes...
Ou plutôt buvez-les !

Après une bonne rando à skis, direction Kaupangen. Au bord de la route menant au ferry, nous nous arrêtons presque par hasard à un musée à ciel ouvert avec son village viking. Il faut avouer que la signalétique n’est pas explicite. Notre second objectif de visite, la fameuse église en bois debout, construite au milieu du XIIe siècle, vers 1140, au bord du fjord.

Pas question de repartir sans voir ce magnifique fjord depuis une vue plongeante. Nous voilà partis pour le haut du village. Et là, surprise… nous arrêtons à un parking interloqué par la présence d’une vingtaine de chevreuils et quelques cerfs se baladant en toute liberté à proximité de la route. Bienvenus à Amble Gård, vieux domaine agricole…

Deuxième surprise sur place, nous tombons nez à nez avec un gros frigo extérieur, un magasin de produits locaux en libre accès et libre service avec paiement à ta convenance, en espèce ou par virement VIPPS. Dans ce bout du monde, la confiance règne et ça fait un bien fou !

Nous nous sommes servis deux gros verres de jus de pomme “fait maison” et glissons nos couronnes norvégiennes dans une boîte métallique. Un vrai bonheur ! Il y a aussi des oeufs frais et du miel pour les amateurs. De retour au chalet, nous avons discuté avec notre loueur et appris que la région est propice à la culture de vergers de pommiers et les cidres artisanaux et les jus de pomme norvégiens caracolent en tête des concours internationaux, avec un brin de rock’n roll attitude.

LES MEILLEURES POMMES DU MONDE

Bon d‘accord, le norvégien est un peu chauvin et en bons savoyards, on sait que les meilleurs pommes poussent chez nous! Mais nous ne disons rien, politesse oblige….Chaque année en mai, les pommiers fleurissent par milliers dans ces belles régions du Sognefjord et du Hardangerfjord, au sud-ouest du pays. C’est de là que proviennent « les meilleures pommes du monde », selon Richard Juhlin, l’un des plus grands spécialistes mondiaux du champagne. À l’automne, on les récolte à la main pour les transformer en cidres de qualité internationale. En 2019, la Norvège a remporté deux médailles d’or et six médailles d’argent aux CiderWorld Awards, concours mondial des cidres. Plusieurs explications….

• « Une manière quasi-anarchique, légèrement rock’n roll, d’aborder la culture du fruit », déclare Åge Eitungjerde. Avec sa femme Eli-Grethe, le jeune producteur dirige Balholm, une cidrerie artisanale primée, située dans le village de Balestrand sur les rives du plus grand fjord norvégien, le Sognefjord.

• « En matière de cidre, dans le Sogn og Fjordane, on n’est jamais en retard d’une tendance. » Cela a commencé dans les années 80, avec la culture bio adoptée par plusieurs paysans. Pour les nombreuses petites fermes installées sur les pentes du fjord, l’ouverture d’esprit, la diversité et la capacité d’adaptation se sont avérées salutaires.

• L’exceptionnel micro-climat qui caractérise les étroits fjords convient idéalement à la culture de la pomme. « En raison du réfléchissement des fjords, nos pentes escarpées reçoivent davantage de lumière. Les fjords apportent également de la fraîcheur par les chaudes journées d’été. Le Gulf stream engendre des hivers doux et des températures de mi-saison, alors que nous sommes situés à peu près à la même latitude que l’Alaska et la Sibérie », explique Åge.

UN PEU D’HISTOIRE NE NUIT PAS
À L’ESPRIT SPORTIF

La tradition du cidre norvégien remonte probablement à l’ère Viking. La production a connu un pic à la fin du XIXe siècle, puis un arrêt brutal dans les années 20, suite à l’interdiction de la vente d’alcool. En 2016, les producteurs de cidre se sont vu accorder l’autorisation de vendre à la ferme des cidres affichant un taux d’alcool supérieur à 4,7 %. En 2019, le cidre était le produit enregistrant le plus fort taux de croissance des ventes. C’est un peu plus au sud, au Hardangerfjord, que l’on découvre le véritable épicentre de la production de cidre artisanal. Depuis 2011, l’appellation « Hardanger cider » est une appellation géographiquement protégée, tout comme celle du Champagne. Les variétés de pommes que l’on cultive au bord des fjords sont aussi nombreuses que le sont les variétés de raisins en France. Aujourd’hui, plus de 50 pomiculteurs appartiennent à la corporation cidrière de Hardanger. « La combinaison unique du sucré et de l’acidité au sein d’un même fruit provoque une explosion de saveurs et engendre un cidre parfaitement équilibré », nous indique un jeune producteur cidrier, avant d’ajouter que le terroir est en permanence nourri par les minéraux des montagnes environnantes.

AMBLE GARD,
PORTRAIT D’UNE FERME NORVÉGIENNE ATYPIQUE

Amble Gård (La Ferme d’Amble) est située à Kaupanger depuis 1690. Le nom Amble (à l’origine «Anbladir») représente deux feuilles opposées à l’image de la forme de la baie. Si vous aimez la nature et l’histoire, vous êtes au bon endroit. Ici, les enfants jouent avec les lapins et les poules, apprennent à faire leur jus de pomme et participent à la récolte des pommes de terre. Les herbes et les plantes comestibles sont aussi cultivées à la ferme. Tout est évidemment cultivé de manière biologique. 6 chalets peuvent accueillir 45 personnes. La journée commence toujours avec un verre de jus de pommes bio et un petit-déjeuner avec des œufs frais et bien sûr une vue époustouflante ! Cerise sur le gâteau, le petit écomusée familial et une boutique en libre-service avec des produits d’Amble Gård où, vous pouvez déguster les différents jus de pomme bio, remplir une bouteille ou acheter un carton de ce délicieux jus de pomme. A disposition, des œufs, du miel produit dans le jardin de pommes bio et des confitures et gelées locales.
Un vrai paradis pour les cinq sens !

Retrouvez les lieux emblématiques de cette histoire (dégustation de cidre, visite des fermes et de Kaupanger Stavkyrke) sur
www.visitnorway.fr