MUSIQUE

Eivor, ou la sirène des Îles Féroé

Une voix claire pour interpréter des mélodies romantico-electro, des ballades folkloriques, des morceaux pop rock. Sa dernière tournée, « solo tour » où elle se produit seule sur scène avec sa guitare et son tambourin, impressionne par ses capacités à enchaîner les titres récents ou plus anciens comme Trøllabundin.

C’est d’ailleurs ce morceau que j’ai découvert par hasard il y a quelques années sur youtube, un concert au dessus d’un fjord qui a pour scène un potager et pour gradins, un champs naturel. Les 40 spectateurs chanceux sont assis entre les pommes de terre et la rhubarbe sauvage. Sa musique est si imprégnée des lieux que ceux-ci lui rendent merveilleusement bien. J’en ai fait l’expérience au bord d’un fjord norvégien vers Sogndal, sa musique dans mon casque. Je peux voir garantir que vous vous attendez à voir sortir de la brume les drakkars vikings, et ce n’est pas du tout cliché.

Par Vincent Thiebaut

Contactez-moi

J’achète ses albums et devenu fan, j’ai la chance de la voir pour la première fois en concert quasi privé, devant 150 personnes cet automne à Strasbourg. Parfaite prestation avec sa petite sœur en première partie et pendant le concert sur 2 titres. Une ambiance à la fois feutrée et chaleureuse, son univers musical lui permet de communier avec son public, tous connaisseurs, ses inspirations nordiques, vikings, scandinaves. Parfois la guitare est poussée jusqu’à saturation et le rythme s’élève pour des minutes beaucoup plus électro rock. Sa voix toujours claire et présente, nous soulève au dessus des fjords. Je crois bien que je suis le seul non tatoué du coin. A écouter et à voir quand vous en aurez l’occasion. Vous ne le regretterez pas !

BIO EN QUELQUES LIGNES

Eivør, est une chanteuse auteure-compositrice-interprète élevée à la musique folklorique des Îles Féroé dès son plus jeune âge. Elle se produit dès 12 ans comme soliste avec un choeur d’hommes jusqu’en Italie. Talent précoce, sa voix claire de soprano excelle aussi bien dans le répertoire jazz, folk, rock, pop et country que dans celui de la musique classique et sacrée.
Eivør est parfois surnommée la « Björk des Féroé », davantage du fait de la proximité géographique et culturelle de ces îles avec l’Islande et de son niveau artistique que de son style proprement dit. Moins excentrique, moins spectaculaire, plus sensible, plus douce, plus melodieuse. Elle trouve son inspiration dans les ballades traditionnelles des îles Féroé et chante principalement dans sa langue maternelle, le féroïen, mais également en anglais, danois, suédois et islandais.
Grâce à sa formation vocale classique, Eivør se produit également avec l’Orchestre Symphonique des Îles Féroé et en 2004. Elle tient le rôle de Marilyn Monroe dans un nouvel opéra du compositeur britannique Gavin Bryars. En 2005, elle enregistre Trollabundin. Ensorcelée

Ensorcelée je suis, je suis,
Le sorcier m’a envoûtée, m’a envoûtée
Ensorcelée au plus profond de mon âme, de mon âme
Dans mon cœur brûle un feu intense, un feu intense
Ensorcelée je suis, je suis,
Le sorcier m’a envoûtée, m’a envoûtée
Ensorcelée au plus profond de mon cœur
Mon œil observe l’endroit où se tenait le sorcier

Le 10 octobre 2012, elle publie l’album « Room » en hommage à son père décédé l’année précédente. L’opus évoque des thèmes comme le chagrin, la perte ou bien l’amour. L’album est suivi par « Bridges », publié le 13 mars 2015. Cet album intègre pour la première fois des éléments folk combinés à la musique électronique. Elle utilisera les mêmes éléments pour l’album « Slør », sorti le 16 octobre 2015. La même année, elle est choisie pour composer la musique de la série TV The Last Kingdom.En 2016, Eivør Pálsdottir a été choisie par Sony Computer Entertainment pour interpréter le thème principal du nouveau God of War, sorti le 20 avril 2018.

Voir les extraits du concert