MUSIQUE

Röyksopp, sacrées vesses de loup

En 2005, le duo norvégien compose un morceau appelé “What Else Is There ?” interprété par Karin Elisabeth Dreijer et qui participe au clip de lancement. Eté 2007, c’est sur ce morceau que j’ai commencé à suivre ce groupe et cette mouvance de musique électro déjantée scandinave, bien plus riche qu’il n’y paraît, The Knife, Lykke Li, Sigur Ros, Architecture in Helsinki… A Stockholm, cet été là, j’ai pris un gros coup sur la tête, et à mon retour, j’ai “fait du vide dans ma discothèque”. Karin Dreijer, toutes les générations à présent connaissent sa voix et son talent ! Nous y reviendront plus tard…

Revenons à notre duo, ces deux ingénieux norvégiens reflètent parfaitement l’ambiance de la musique moderne Underground, ce nouveau souffle et ce génie discret opèrent sur les scènes et sur les dancefloors du monde entier. Exigeante et vraiment radicale, cette musique est toujours cohérente jusqu’aux clips toujours créatifs et délirants. Quelques fois sombres et mélancoliques, mais aussi poétiques et même parfois nostalgiques, leurs créations nourrissent un spectre très varié de leur univers musical. Les paysages de la Norvège du Nord ont toujours été leur principale source d’inspiration, ainsi que leurs enfances à Tromsø, paraît-il !

© Stian Andersen – Alamy – Wikipédia – Vincent Thiébaut

RÖYKSOPP, LEURS DÉBUTS

Svein Berge, 12 ans, et Torbjørn Brundtland, 13 ans se rencontrent en 1988 à Tromsø, leur ville natale de Norvège. Ils partagent le même intérêt pour la musique électronique. Le duo se sépara toutefois avant de se retrouver en 1998 à Bergen, devenu l’épicentre de la musique électronique underground en Norvège. Les 2 garçons vont ainsi participer à de nombreuses Waves et collaborer avec des artistes norvégiens; Frost, Those Norwegians, Drum Island, Erlend Øye, Geir Jenssen. Avec ce dernier, ils vont former un groupe provisoire, Aedena Cycle.

Röyksopp, vesse-de-loup, c’est un champignon ayant la particularité de laisser jaillir de la fumée quand tu l’éclates, mais il peut également évoquer le nuage atomique en forme de champignon après l’explosion d’une bombe nucléaire. Le groupe Röyksopp est né.
So Easy, le premier single de Röyksopp, fut de suite un succès et sera même utilisé dans une publicité pour T-Mobile, devient très populaire au Royaume-Uni.

UNE BELLE RECONNAISSANCE

Le groupe sort Melody A.M. en 2002, qui devient disque de platine en Norvège, se vend à 60 000 exemplaires en France et à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. Le morceau Eple signifiant pomme en norvégien a été utilisé par Apple en tant que musique d’accueil pour le système d’exploitation Mac OS X Panther, jouée lorsqu’un ordinateur Apple est démarré pour la première fois.
Le groupe gagne en popularité grâce à plusieurs clips musicaux expérimentaux. Le clip de Remind Me, avec ses infographies réalisées par l’agence H5, remporte par ailleurs la récompense du meilleur clip aux MTV Europe Music Awards 2002 et a été utilisée pour la publicité de la compagnie d’assurance automobile GEICO.

En 2005, The Understanding, leur deuxième album fut enregistré à Bergen. Le duo s’entoure alors de chanteurs et chanteuses comme Karin Dreijer Andersson de The Knife (What Else Is There?) et de Kate Havnevik (Only This Moment et Circuit Breaker) qui sont venus les aider à composer cet album. En 2006, » What else is there  » fut le générique de fin du film anglais « Cashback ». En 2009, pour leur troisième album, Junior, les 2 artistes norvégiens font appel aux chanteuses suédoises telles Lykke Li, Robyn et Karin Dreijer Andersson.

Puis sortent leur quatrième album, Senior en septembre 2010 et en 2012, avec Susanne Sundfør, le trio interprète une reprise de Depeche Mode. Cette collaboration sera reconduite à plusieurs reprises, et accouchera de plusieurs titres. En 2014, Röyksopp collabore une nouvelle fois avec Robyn le temps d’un mini-album et d’une tournée, le Röyksopp & Robyn Do It Again Tour 2014. Fin 2014, Röyksopp sort l’album « The Inevitable End » qui devrait être la dernière production du groupe sous le format d’un album.

Voir le clip : “Eple”
Voir le clip : “Monument”

Avec Robyn, fidèle interprète parmi les fidèles.

VERS D’AUTRES PISTES CONCEPTUELLES

Tandis que Torbjørn Brundtland et Svein Berge n’arrêteront pas de faire de la musique ensemble, les projets futurs ne se limiteront pas aux albums: « Comme nous avons progressé artistiquement, nous sommes de plus en plus friands de concepts. Et tous nos concepts ne sont pas adaptés aux albums « .

Dans l’esprit de créer de la musique contextuelle, Röyksopp a créé pour nous une playlist alternative de Noël. « C’est la musique qui vous réchauffe à l’intérieur, comme boire du chocolat chaud par une journée froide »

Ils composent le nouvel habillage des programmes de NRK Nyheter, le département informations du groupe de radiodiffusion public norvégien. Ces morceaux reprennent la même mélodie, harmonisant enfin toutes les émissions produites par NRK Nyheter.

royksopp.com

KARIN ELISABETH DREIJER

Röyksopp propose à Karin Dreijer une belle et intéressante collaboration pour le titre “What Else Is There?” en 2005. Elle était principalement connue en tant que chanteuse du duo “The Knife”, qu’elle a formé avec son frère Olof Dreijer. Je suis vraiment très fan de « Heartbeats », un vraiment bon morceau. Après plusieurs albums avec son frère, elle se fait appeler Fever Ray pour la sortie d’un album solo. Ténébreux, sombre, puissant et étrange, quelques airs samis et vikings, elle travaille également son image qui fait évoluer au fil de ses compositions. On adore ou on apprécie guère mais il faut bien admettre que ses changements sont radicaux. Allez sur google pour vous faire une idée ! Sur cet album, un titre, un clip fait un malheur « If I Had a Heart ». Nous sommes en 2008 ! Il deviendra quelques années plus tard le générique de la célèbre série “Vikings”. Voilà pourquoi tout le monde connaît cette voix limpide.

Voir le clip : “What Else Is There?”
Voir le clip : « If I Had a Heart »