DESTINATION ISLANDE

La Péninsule du Troll

Nordge est heureuse d’élargir son territoire d’aventures et d’expériences sur l’Islande, prochaine destination du Team en avril 2023.


 La Péninsule du Troll tout au Nord de l’île avec Siglufjordur, Dalvik et Akureyri comme camps de base. Dans nos inspirations, nous avons souvent relayé certains pans de la culture islandaise, Séries TV, Musique electro pop,… et dernièrement L’Arctic Henge de Raufarhöfn.
©Photos : Shutterstock – Visit North Iceland – Jérémy Bishop – Thordis – Tommi Gudmundsson – Anahtiris / 123RF

Nous vous proposons de partager nos recherches d’informations nécessaires pour la préparation de notre voyage ski de randonnée sur ces belles montagnes du Nord. Les témoignages de skieurs amis nous ont sensibilisés sur ce qu’il faut savoir sur la destination et surtout les quelques pièges à éviter. Nous nous sommes documentés sur des sites spécialisés et des guides touristiques sur les essentiels mais nous avons aussi trouvé les données pointues qui nous intéressaient. A notre retour, nous étayerons ces pages par nos ressentis et nos retours d’expérience.

QUELQUES INFOS SUR TRÖLLASKAGI, LA PÉNINSULE DU TROLL

La péninsule du troll, ou “Tröllaskagi” en islandais, est situé tout au Nord du pays et l’une des deux destination ski de montagne avec le région d’Isafjordur. C’est un véritable joyau avec des paysages grandioses faits de fjords profonds, de hautes montagnes et de vallées verdoyantes dans un environnement toujours naturel. Comme les Alpes continentales ou les Alpes de Lyngen en Norvège avec la mer partout. Avec deux grands fjords de chaque côté, celui de Skagafjörður à l’ouest et l’Eyjafjörður à l’est, et plusieurs fjords notamment Siglufjörður, le Héðinsfjörður et l’Ólafsfjörður. Au sud, on peut la délimiter par la vallée qu’emprunte la route 1. Plusieurs sommets dépassant les 1000 mètres sur lesquels se trouvent de nombreux petits glaciers. Kerling est la montagne la plus haute de la péninsule avec ses 1538 mètres.

Les côtes orientales et occidentales sont longées de petites plaines habitables et cultivables de quelques kilomètres de large, alors qu’au nord les montagnes se rapprochent de la mer pour s’y jeter directement.
Concernant le climat, il s’agit de l’un des plus froids de l’île, mais à l’intérieur des terres, le foehn peut apporter, même en plein hiver, un grand soleil et un fort dégel !

Avec ses 20 000 habitants, Akureyri, seconde ville du pays se trouve comme beaucoup de localités sur les côtes de la Péninsule. Au sud-est de l’Eyjafjördur pour Akureyri, Dalvik plus au nord, Siglufjörður et Ólafsfjörður dans les fjords du même nom, Hofsós à l’ouest et Hólar dans une vallée de l’ouest.

LES INCONTOURNABLES DE LA PÉNINSULE

La péninsule difficilement accessible jusque dans les années 1970, commence seulement à gagner en popularité grâce à ses villages charmants et typiques, ses possibilités de randonnée et ses paysages à couper le souffle.

4 / Siglufjörður

sur la route numéro 76. Dans les années 50, la population du village comptait 3000 habitants grâce à l’industrie de la pêche et notamment du hareng. Aujourd’hui, la population est de 1200 habitants et vit de la pêche et surtout du tourisme grandissant. L’accès à Siglufjörður jusque 1967 se faisait par une petite route de montagne accessible uniquement pendant les mois d’été. Puis une route a été dégagée vers l’ouest et permettait de se rendre à Siglufjörður toute l’année… Connu depuis ces dernières années pour avoir été le site du tournage de Trapped, la série islandaise

Trapped

13 / LES CHUTES DE GODAFOSS

Goðafoss, à 30 minutes d’Akureyri est sûrement l’une des plus belles chutes et des plus impressionnantes d’Islande avec une largeur de 30 m pour une hauteur de 12 m et un gros débit. « La Cascade des Dieux », Goðafoss, en islandais, a une forme bien particulière grâce à une faille qui lui permet d’avoir une forme en U. Elle est très liée à l’histoire islandaise, et plus particulièrement à l’époque de la christianisation. Car fin du Xe siècle, le christianisme commence à se propager dans l’île et rentre en concurrence avec le paganisme. L’Althing décide d’adopter une religion officielle. Il laisse la décision au diseur de loi païen Þorgeir Þorkelsson, considéré comme un sage aussi bien par les païens que les chrétiens. Après s’être retiré pendant un jour et une nuit, il décide que l’Islande doit devenir chrétienne et, en rentrant chez lui dans le nord, il passa devant cette chute. Il décida de montrer l’exemple en jetant les idoles des anciens dieux (Odin et Thor notamment) dans l’eau, d’où le nom de Goðafoss !

C’est une chute d’eau très accessible, car quasiment sur la route 1, une raison de plus pour l’admirer facilement ! En retournant vers l’aval, vous pouvez traverser une passerelle piéton, d’où vous verrez également la petite chute de Geitafoss.

À VOIR SUR LE TRAJET DEPUIS LA CAPITALE

Si vous arrivez de Reykjavik par la route « numéro 1 », vous rejoindrez Tröllaskagi en passant le tronçon de route Öxnadalsheiði, qui peut s’avérer problématique en hiver…mais quel spectacle !
L’itinéraire en soi est déjà un beau voyage mais l’on peut le ponctuer à souhait par des visites de sites naturels exceptionnels, à proximité proche ou à moins d’une heure de détour.
Alors faites votre choix.

REYKJAVIK

Capitale de l’Islande, la baie des fumées

NOS CONSEILS SUR LA DESTINATION